Campagnes pour un féminisme socialiste à travers le monde

À Alternative socialiste, nous apprenons des campagnes féministes à travers nos différentes sections dans le monde, notamment des campagnes européennes de ROSA, présentes en Irlande avec le Socialist Party (SP) et en Belgique à travers le Parti socialiste de Lutte (PSL).

En Irlande, il y a eu une campagne pour le droit à l’avortement (Repeal The 8th). Le 8e amendement de la constitution irlandaise est en vigueur depuis 35 ans et il octroie au fœtus les mêmes droits que la mère, rendant l’avortement illégal. La campagne a culminé lors d’un référendum ou plus de 66% de la population a voté en faveur de l’abolition du 8e amendement.

Irlande

Tout récemment, c’est la campagne #ThisIsNotConsent qui fait parler en Irlande, issue d’un procès pour viol blâmant la victime, qui a engendré la colère en Irlande et a mobilisé des centaines de personnes dans la rue. La campagne #MeToo a entraîné la même vague d’indignation aux États-Unis suite à la nomination de Brett Kavanaugh à la Cour suprême malgré des allégations crédibles de viol à son endroit.

Belgique

La campagne ROSA en Belgique s’active contre la violence faite aux femmes, le sexisme et la précarité d’emploi. Une campagne axée principalement sur des actions de mobilisation sur le terrain. Des manifestations ont été organisées et ont déjà attiré plusieurs centaines de personnes.

Espagne et Mexique

Les campagnes Libres y Combativas au Mexique et dans l’État espagnol (Lliures i Combatives en Catalogne), portées notamment par les étudiant·e·s du Sindicato de Estudiantes, ont mobilisé des centaines de milliers de personnes dans les rues, dépassant le million de personnes dans l’État espagnol. La campagne dénonce le sexisme, l’homophobie et l’impunité des violeurs, des problèmes sociaux que l’Église catholique, qui a mainmise sur l’enseignement, choisit d’ignorer.

Autriche

Il y a d’autres sections qui partagent ce même combat et dont on parle moins souvent, notamment à cause de la barrière linguistique. Une campagne tout aussi importante en Autriche qui s’appelle Nicht mit mir (Pas avec moi), initiative du Sozialistische LinksPartei (Parti socialiste de Gauche), organisation sœur d’Alternative socialiste, qui lutte pour les droits des femmes.

En ce moment, des fondamentalistes chrétien·ne·s font des marches « pro-vie » en mobilisant même des personnes à l’extérieur du pays (d’aussi loin que la Pologne) pour imposer leur point de vue paternaliste contre les femmes. Il y a eu une manifestation vigoureuse de la section autrichienne ce 22 novembre pour s’opposer à cette marche et pour mettre de l’avant le droit des femmes de disposer librement de leur corps. Les gens qui ont été mobilisés étaient particulièrement jeunes et motivés. Des militantes ont prononcé des discours pour décrier la régression sociale des ultraconservateurs qui se fait sur le dos des femmes.

Le gouvernement profite pendant ce temps pour couper dans les soins de santé, réduire les prestations sociales et diminuer l’accès au marché du travail. La lutte pour les droits des femmes doit continuer plus que jamais. Les manifestations de l’initiative Nicht Mit Mir ont incité plusieurs personnes à rejoindre le mouvement.

Cette manifestation a permis de soutenir solidairement le mouvement #ThisIsNotConsent en Irlande.

Carlo Mosti

image_pdfimage_printImprimer
Tagged , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , .