QUI SOMMES-NOUS ?

Alternative socialiste est un groupe politique qui lutte pour les intérêts des travailleurs, des travailleuses et de la jeunesse. Les membres d’Alternative socialiste font la promotion d’un socialisme démocratique, loin des caricatures des régimes bureaucratiques. Les membres d’Alternative socialiste interviennent dans les luttes quotidiennes de la majorité de la population afin de proposer des idées, des stratégies et des tactiques visant à construire une société où cette majorité contrôlera les principaux leviers de la vie économique et politique.

Parce que la crise écologique, économique, politique et sociale engendrée par le capitalisme est mondiale, AS est la section québécoise du Comité pour une internationale ouvrière (CIO-CWI). Fondé en 1974, le CIO-CWI est présent dans 45 pays, sur tous les continents.

Joignez-nous!

Abonnez-vous au journal d’Alternative socialiste!

 

Pourquoi luttons-nous?

Les possibilités techniques et scientifiques actuelles permettent de garantir un niveau de vie décent a l’entière population de la planète dans le respect de l’environnement. Pourtant, la gestion capitaliste de tous les aspects de la vie accentue toujours plus les inégalités entre l’écrasante majorité de la population et une poignée de super riches.

Pour des emplois de qualité et durables!

● Pour un salaire minimum de 15 $/h indexé au coût de la vie selon un indice syndical pour toute personne qui travaille, peu importe son horaire, son statut ou son employeur.
● Pour la semaine de travail à 32h, sans perte de salaire avec embauche compensatoire.
● Pour une retraite volontaire à 55 ans.
● Pour des pensions et des allocations complètes et viables.
● Pour la création massive d’emplois publics et syndiqués dans les énergies propres afin de remplacer les énergies fossiles.

Pour des services publics accessibles, de qualité et gratuits!

● Pour un retour a un système public de santé de proximité.
● Pour le contrôle public du montant des loyers et des taux hypothécaires.
● Pour la création massive de logements sociaux abordables, confortables et énergétiquement neutres.
● Pour des transports municipaux et interurbains publics à bas coûts.
● Pour un système de Centre de la petite enfance public, de proximité et gratuit.
● Pour une éducation gratuite, de la maternelle a l’université.
● Pour des médias de masse publics, contrôlés démocratiquement par leurs employé·e·s et les communautés.

Pour des syndicats démocratiques, combatifs et unis!

● Pour des élu·e·s syndicaux·ales payé·e·s au même salaire que leurs membres.
● Pour des élu·e·s syndicaux·ales révocables en tout temps.
● Pour des assemblées générales intersyndicales d’organisation de la lutte contre l’austérité.
● Pour des campagnes de syndicalisation de masse.

Pour l’égalité des droits!

● Pour le droit des femmes d’avoir des enfants quand elles veulent, ou elles veulent et sans s’appauvrir.
● Pour des services reproductifs gratuits et accessibles, de la contraception à l’avortement.
● Pour l’égalité des droits de toute personne, peu importe son statut de genre ou de citoyenneté.
● Pour un salaire égal à travail égal.

Pour un nouveau parti des travailleurs et des travailleuses!

● Pour un front uni du mouvement syndical, des mouvements sociaux et de Québec solidaire contre les partis des élites comme première étape vers la formation d’un parti réellement basé sur la classe travailleuse et muni d’un programme socialiste.
● Pour des élu·e·s payé·e·s au salaire moyen d’un travailleur moyen.

Pour l’indépendance du Québec et des Premières nations!

● Pour l’autodétermination du peuple québécois et de ceux des Premières nations, incluant le droit à la séparation.
● Pour une république socialiste et indépendante des travailleurs et travailleuses du Québec.

Pour l’internationalisme!

● Pour le retrait des troupes canadiennes des conflits militaires impérialistes.
● Pour le retrait du Québec des accords de libre-échange et militaires (ALENA, TPP, OTAN, NORAD).

Pour la révolution et le socialisme!

● Pour l’expropriation des biens des grandes compagnies dans les paradis fiscaux.
● Pour la reprise des compagnies en faillite ou en délocalisation sous contrôle des travailleurs et travailleuses.
● Pour un gouvernement socialiste de la classe travailleuse qui nationalise les secteurs clés de l’économie (énergie, communications, transports, ressources naturelles, système bancaire et financier, etc.) sous le contrôle et la gestion démocratique de la collectivité.
● Pour une planification économique démocratique de la production sur la base des besoins de la population.