Francois Legault contre la science

2 min de lecture

Dans le coin droit, le premier ministre du Québec qui pèse des millions de dollars et un gouvernement majoritaire. Dans le coin gauche, la science, qui pèse pas lourd ces temps-ci.

Coudon, pouvez-vous me dire qu’est-ce que François Legault a contre la science? C’en est rendu insultant. Je veux dire, des énormités comme ça : «On ne peut pas dire qu’on écoute la science sauf quand ça ne fait pas notre affaire.»

Sérieux monsieur Legault? C’est vous ensuite qui dites : «Les études sont pas bonnes. Quand les études seront bonnes, on va vous les montrer.» Sauf que là, vous parliez des études qui prouvent l’inutilité d’un 3e lien, ou que Rouyn-Noranda peut survivre sans fonderie. Comme j’ai dit, insultant.

Qu’un premier ministre dise tout et son contraire la semaine suivante, c’est pas nouveau. Mais quand c’est rendu à un niveau aussi paternaliste, tellement infantilisant, y’a de quoi vouloir sortir gueuler dans la rue. Menteur. C’est ça que je crierais. Juste ça. Menteurs! Pire encore : des menteurs pour de l’argent.

Eh bien quelqu’un qui ment pour de l’argent, il y a un mot pour ça : bandit. Des crosseurs. On a – encore – élu un menteur en chef majoritaire pour se faire mentir pendant un autre quatre ans. Misère…

C’est sûrement une coïncidence, mais les seuls secteurs de la science qui intéressent monsieur Legault sont ceux où il a l’occasion de se remplir les poches : les mines, l’informatique et la technologie. Et pourquoi? Pour procéder à des coupures d’emplois par automatisation et informatisation du système de santé. Aussi, vendre nos ressources naturelles au privé pour construire du béton. Mais là c’est correct, ce sera des mines et des laboratoires. Du béton scientifique, ça passe. Oh, tiens, qui possède les terrains sur lesquels seront construits les beaux projets de la CAQ? Je vous laisse deviner.

Coudon, y’aurait pas au moins une étude scientifique que monsieur Legault apprécierait? Tiens, peut-être celle qui démontre la faisabilité économique d’un Québec indépendant? Non plus, le premier ministre n’a aucun intérêt à ce que sa propre province obtienne davantage de pouvoirs. Surtout que l’auteur de cette étude est un certain… François Legault!

Monsieur le premier ministre insulte la population en se contredisant, et en s’en fichant. Il se sert de la science pour détourner les discours à son avantage. Insultant.

Mots clés , , , .