Contre la propagande des oligarques, nous avons besoin de nos propres médias!

2 min de lecture

Ne perdons pas de temps à avoir un discours «respectable» pour les oligarques ou les personnes qui veulent sauver le système capitaliste. Disons les choses telles qu’elles sont. Luttons pour ce qui est nécessaire, pas ce qui est acceptable pour les PDG et les médias de masse!

La vie est de plus en plus chère et nos salaires ne suivent pas. Un nombre grandissant de personnes voient désormais les aléas du libre marché comme la vraie source de notre appauvrissement.

Par exemple, le désastre écologique est évitable si le secteur énergétique et celui des transports, notamment, passent complètement sous contrôle public, que leurs activités soient planifiées selon les réels besoins et qu’ils soient gérés de manière collective, démocratique et transparente. Mais vous ne lirez pas ça dans un média de masse.

Même chose concernant l’effondrement du système de santé ou la hausse des actes de violence faite aux femmes. Les médias dominants se disent choqués et les plus libéraux laissent entendre que le problème pourrait être systémique… Mais aucun ne fera campagne pour de meilleurs salaires dans les services publics ou la construction massive de logements publics de qualité.

Assez d’être choqué⋅es! Il est temps de changer les choses!

Cela souligne le rôle crucial qu’ont les médias dédiés aux intérêts de la classe travailleuse, comme notre journal, nos sites web, notre présence sur les réseaux sociaux, nos brochures ou nos livres. Nous ne pouvons pas compter sur la vision du monde représentée dans les médias traditionnels privés et contrôlés par une poignée de grandes compagnies. C’est celui qui tient les cordons de la bourse qui donne le ton. Le spectacle présenté dans les médias publics n’est pas plus utile pour nous aider à améliorer nos conditions de vie. Les rêves d’ascension sociale des parvenu⋅es apparaissent de plus en plus absurdes avec la guerre et la marche de la droite radicale.

Avec nos ressources limitées, nous ne pouvons que partiellement résister au flot quotidien de la propagande capitaliste. Cela rend un mensuel comme Alternative socialiste d’autant plus important. Pour être capables de publier notre journal chaque mois, nous avons besoin de votre soutien. Peut-être n’êtes-vous pas systématiquement d’accord avec tout son contenu, mais vous conviendrez que l’approche que nous développons est unique et qu’elle mérite d’être soutenue.

Contre les médias dominants et la propagande des oligarques, la classe travailleuse a besoin de ses propres médias! Abonnez-vous à notre journal ou abonnez une personne proche de vous!

Mots clés , .