Victoire des travailleurs de Haft Tappeh!

A bas les propriétaires d’usines corrompus et leurs alliés du régime iranien!

Aux collègues et camarades de l’usine sucrière de Haft Tappeh,

Alternative Socialiste Internationale (ASI – ISA) exprime sa solidarité avec votre lutte héroïque contre les propriétaires d’usines corrompus et le régime répressif iranien qui est leur allié. Nous soutenons votre lutte permanente contre toute forme de privatisation et de licenciement ainsi que pour le paiement des salaires impayés, le renouvellement de votre assurance sociale, etc.

Le fait que vous ayez pu forcer un jury à se réunir sur la question du limogeage des propriétaires privés actuels illustre l’énorme pression que vous avez pu exercer. À la suite des protestations, les fonctionnaires et le pouvoir judiciaire ont été contraints de reculer et l’affaire a été confiée à un jury. Mais il est clair que l’on ne peut leur faire confiance, ni à lui, ni au régime meurtrier et à son appareil qui a utilisé toute sa puissance pour réprimer votre lutte et vos revendications.

Votre lutte est devenue un exemple international de la détermination et du courage de la classe ouvrière. En dépit d’une répression massive et de nombreuses difficultés, vous avez poursuivi les grèves et les actions de protestations et augmenté la pression sur la classe dirigeante et le régime. Toutes les promesses faites par les forces du régime ont été rompues. Vous savez que vous ne pouvez compter que sur votre propre force et sur la solidarité de la classe ouvrière dans tout le pays et à l’échelle internationale.

Vous avez prouvé au cours des dernières années que le contrôle et l’administration des travailleurs sont non seulement nécessaires, mais absolument possibles. Le slogan «Pain, travail, liberté, administration du Conseil» montre la voie à suivre : l’urgence de chasser les patrons et de placer l’usine – et toute l’économie – sous le contrôle des travailleurs. C’est la seule façon d’assurer des emplois sûrs, de bons salaires, la sécurité et la fin de toute forme d’oppression. C’est pourquoi votre lutte est directement liée à la lutte politique contre l’ensemble du régime et de son système.

Nous avons suivi votre lutte ainsi que les nombreux soulèvements de la classe ouvrière et des pauvres iraniens contre le régime islamique au cours de ces dernières années avec inspiration et une profonde solidarité. Nous sommes convaincus que seule la classe ouvrière – sous la conduite de laquelle avancent toutes les couches pauvres et opprimées de la société – est capable de renverser ce régime par des actions de masse et des grèves générales.

Un puissant mouvement ouvrier aura le potentiel révolutionnaire de renverser les élites criminelles et de construire un Iran socialiste, reposant sur la liberté et sur une économie et une société démocratiquement planifiées. La classe ouvrière iranienne a fait preuve d’une grande détermination et d’une grande puissance dans le passé, vous poursuivez ces grandes traditions. Le besoin d’un mouvement indépendant de la classe ouvrière est aujourd’hui plus urgent que jamais.

La crise économique, aggravée par le COVID-19, a révélé au niveau international le visage brutal du capitalisme. Il est clair que ce système n’est pas en mesure d’assurer la santé, la sécurité ou une quelconque perspective pour la classe ouvrière et la jeunesse. Le régime iranien – responsable des morts, des difficultés économiques, du chômage et de la misère – était déjà ébranlé par le pouvoir des masses avant cette crise. Sa stabilité est construite sur le sable. Vive la résistance de la classe ouvrière ! A bas le dictateur et le régime islamique !

Il ne peut y avoir de confiance dans aucune force impérialiste. Nous nous opposons à toutes les sanctions contre l’Iran et à toute tentative d’intervention impérialiste des classes dominantes. La solidarité internationale de la classe ouvrière est absolument essentielle. C’est pourquoi les sections nationales et les camarades d’ASI dans le monde entier diffuseront ce message de solidarité et l’exemple de votre lutte dans leurs syndicats, les organisations de gauche et les collaborations dans lesquelles nous sommes impliqués. La classe ouvrière internationale et le mouvement syndical doivent organiser la solidarité afin de soutenir votre lutte, nous les appelons à le faire.

Mots clés , .