USA : Kshama Sawant soutient Bernie Sanders et appelle à taxer Amazon

Ce 9 janvier, plus de 300 personnes se sont rendues au Washington Hall à Seattle pour un rassemblement qui visait à lancer la la campagne du candidat aux primaires démocrates Bernie Sanders dans l’État de Washington. L’atmosphère dans la salle était électrique. Les participants étaient venus sans faire de mystère quant à leur soutien à Bernie : sur leurs vêtements ou leurs pancartes, on pouvait lire des slogans en faveur de l’assurance maladie pour tous ou contre la guerre en Iran. Toutes et tous étaient impatients de commencer la campagne de porte-à-porte et de coups de fil. Pour beaucoup d’entre eux, c’est la première fois qu’ils se portent volontaires pour une campagne politique. Il est évident que l’approche audacieuse de Sanders concernant les besoins des travailleurs a mobilisé une nouvelle couche.

Socialist Alternative, l’organisation-soeur du PSL aux Etats-Unis qui dispose d’une élue au Conseil de ville de Seattle, a déjà commencé à mobiliser ses membres dans des villes de tout le pays pour qu’ils s’impliquent dans la campagne de Sanders. Ils sont très excités à l’idée de rejoindre tant de travailleurs qui veulent lutter pour le programme progressiste de Sanders !

« Je suis pour Bernie parce que nous avons besoin d’une révolution politique contre la classe des milliardaires, et d’un « Organisateur en chef » préparé à construire le mouvement des millions de gens qui sera nécessaire pour arracher un changement. Je soutiens fermement le combat de Sanders pour l’assurance maladie universelle et pour un New Deal vert. Je suis d’accord avec Bernie que les milliardaires ne devraient pas exister et que nous avons besoin d’une société qui marche pour les travailleurs – selon moi, c’est une société socialiste. »

– Kshama Sawant, conseillère municipale District 3, Seattle WA, Socialist Alternative USA

A Seattle, les membres de Socialist Alternative se sont rendus au rassemblement avec des tracts qui annonçaient la campagne « Tax Amazon 2020 » et invitant les participants à s’impliquer dans le combat pour faire payer la multinationale dont le siège est basé à Seattle. Une première tentative de taxer les multinationales pour fournir des logements aux sans-abris avait été repoussée (voir notre article à ce sujet) et Amazon avait ensuite déversé des sommes folles sur les élections locales à Seattle pour se débarrasser de candidats progressistes tels que Kshama Sawant (voir notre article à ce sujet). Mais l’homme le plus riche du monde n’est pas parvenu à acheter ces élections !

L’idée de repartir à l’assaut pour une « taxe Amazon » a reçu un accueil enthousiaste. Les partisans de Bernie étaient tout à fait d’accord pour dire que s’organiser et lutter pour que la campagne de Sanders signifie également de se battre pour son programme, dont un élément central est l’imposition des grandes entreprises. De plus, après les élections extrêmement controversées du Conseil de ville de novembre, au cours desquelles Amazon a versé un montant sans précédent de 1,5 million de dollars dans des fonds électoraux pro-entreprises, les partisans de Bernie à Seattle ont pu constater de visu jusqu’où les grandes entreprises sont prêtes à aller pour acheter les élections. Un conclusion s’impose : combattre de front les intérêts des grandes entreprises !

Un large éventail de personnes ont pris la parole au rassemblement et ont enflammé la foule avec leurs déclarations de soutien passionnées et leurs appels à l’action : politiciens progressistes, jeunes activistes pour le climat, enseignants, organisateurs de la campagne de Bernie, démocrates de base et socialistes, etc. L’un des principaux thèmes de la soirée était que Bernie est le candidat qui a le plus de chances de battre Donald Trump. Le programme progressiste de Bernie, qui propose un régime d’assurance-maladie universel, un New deal vert et l’annulation de la dette étudiante, incite les travailleurs à se rendre aux urnes et à voter. Des orateurs tels que Shaun Scott (élu au conseil de ville de Seattle et membre des Democratic Socialist of America, (DSA) et Jesse Hagopian (une syndicaliste enseignante) ont souligné que la campagne de Bernie représente plus qu’une simple campagne électorale : il s’agit d’un mouvement multigénérationnel et multiracial venant d’en bas et luttant pour un changement systémique durable.

Kshama Sawant, membre de Socialist Alternative et élue au Conseil de ville de Seattle, a pris la parole en dernier. Elle a résumé l’atmosphère de cette soirée et soulignant l’opportunité historique de cette campagne et les tâches à venir. Elle a fait référence à l’incroyable explosion de luttes sociales au cours de l’année écoulée avec des mouvements de masse au Chili, à Hong-Kong, au Liban, en Irak et en Iran, quelques exemples de la manière dont les travailleurs ordinaires se soulèvent au niveau international contre la faillite du capitalisme mondial. Ce processus se reflète aux États-Unis avec l’incroyable popularité de la campagne socialiste démocratique de Sanders.

Kshama a également averti que les partisans de Bernie doivent avoir une compréhension sobre des défis auxquels le mouvement est confronté. Avec l’échec de leur stratégie de black-out médiatique, les médias dominants se préparent à passer à l’offensive contre Sanders en l’accusant d’être trop extrême, de semer la discorde ou de tout ce qu’ils pourront trouver pour lui nuire. De plus, les représentants politiques de la classe des milliardaires au sein du Parti démocrate se préparent à utiliser les leviers de leur appareil de parti pour miner Sanders autant qu’ils le peuvent.

L’appel de Kshama Sawant à la création d’un nouveau parti des travailleurs reposant sur le mouvement des partisans de Sanders a été accueilli avec des applaudissements, tout comme son appel à la rejoindre elle, la présidente du syndicat des agents de bord (Association of Flight Attendants ) Sarah Nelson et Socialist Alternative lors du lancement de la campagne pour taxer Amazon, ce 13 janvier ! Sarah Nelson est devenue une figure syndicale nationale en janvier de l’année dernière, lorsqu’elle a appelé à la grève générale contre le « shutdown » de l’administration Trump (l’arrêt du financement de l’administration fédérale). Cette menace avait joué un grand rôle dans le recul de Trump quelques jours plus tard.

Le rassemblement s’est clôturé par la préparation de la première tournée de campagne en faveur de Bernie, ce weekend.