La vague bleue ne lève pas pour les identitaires

Des groupes d’extrême droite ont mobilisé sur les réseaux sociaux dans les dernières semaines pour organiser une manifestation à Trois-Rivières le 27 juillet 2019. Sous prétexte de défendre les valeurs québécoises, ces groupes ne cachent pas leur racisme et leur islamophobie. Alors que le Québec subit des lois de plus en plus discriminatoires et que les nombres d’agressions à caractère xénophobe augmentent, on pourrait craindre que ce genre d’événement attire les foules.

Il n’en est rien. Selon les différentes sources, un maximum de 150 personnes tout au plus ont défilé sous les bannières de la vague bleue.

Les différents groupes antifascistes et antiracistes ayant répondu à l’appel du TRès Inclusif, un groupe qui s’est formé pour faire barrage à la vague bleue, ont de leur côté réussi à mobiliser plus de 200 personnes.

Dès notre arrivée à Trois-Rivières, nous avons vu Pierre Dion, se faire arrêter par la police. Ce dernier a déjà été condamné pour avoir tenu des propos haineux sur les réseaux sociaux. Le groupe rassemblé par le TRès Inclusif a quitté son point de rassemblement pour être rapidement bloqué par la police trifluvienne et la brigade antiémeute de la SQ, alors que les gens de la vague bleue ont pu défiler en toute impunité dans le centre-ville de Trois-Rivières.

Malgré la chaleur, les militant·e·s ont tenu bon, entonnant slogans et chants. C’est donc devant le café Frida que les militant·e·s se sont rassemblé·e·s, sous l’œil perplexe des Trifluvien·ne·s. Une citoyenne nous a confié n’avoir jamais vu autant de policiers à Trois-Rivières. Une étudiante tentait de comprendre pourquoi les gens de la vague bleue portaient des vestes pare-balles, sans comprendre pourquoi la police semblait les protéger.

Rappelons que le café Frida de Trois Rivières a été vandalisé par des militants de la vague bleue au début du mois de juillet sous prétexte qu’il serait un point de rencontre pour les antifas.

Ensemble combattons les mesures discriminatoires et les lois qui banalisent la discrimination (9, 17 et 21)!
Prenons au sérieux la menace néofasciste et raciste !
Pour la création de fronts larges d’action antiraciste enracinées dans les communautés!

Alexandra L.

Tagged , , , , , , .