Pour une journée nationale de perturbation contre les hausses!

Hausses des tarifs d’électricité, imposition de la taxe santé, augmentation de la facture étudiante… Nos conditions de vie ne cessent de se dégrader sous le règne des partis des patrons. Et quand nous résistons, le gouvernement et le patronat nous assomment à coup d’injonction et de loi spéciale. C’est assez!

L’union fait la force!

Pour contrer ces attaques et réaliser de nouveaux gains, il faut réinstaurer un rapport de force dans l’intérêt de la majorité de la population. Pour cela, les manifestations ne suffisent pas. La situation exige la coordination de la résistance du plus grand nombre. L’organisation d’une journée nationale de perturbation économique (grève, blocage, occupation, etc.), comme l’ont fait les syndicats en 2003, doit être mise à l’ordre du jour dans nos milieux de vie et au travail.

Campagnes unitaires

Nous suggérons d’articuler ces actions autour de revendications et de campagnes qui s’attaquent aux privilèges des classes dirigeantes : la réinstauration de la taxe sur le capital, l’indexation des salaires au coût de la vie, la nationalisation des ressources naturelles, etc.

Pour avoir le plus d’impact possible, concentrons la force des travailleur-euse-s (syndiqué-e-s ou non), du mouvement étudiant, des mouvements sociaux ainsi que celle des organisations politiques qui défendent les intérêts du 99%.

Coordonnons notre colère avec le Front commun!

Le front commun intersyndical a déjà pris forme en vue des négociations du secteur public de 2015. Il regroupe jusqu’à maintenant 400 000 travailleuses et travailleurs. Préparons une coordination des actions avec le front commun pour frapper partout au Québec, le même jour, là où ça fait mal aux patrons et à leurs représentants du PQ, PLQ et de la CAQ. Portons à terme ce qui a été entamé au printemps 2012, l’union dans la lutte du monde du travail et des mouvements sociaux.

D’accord avec cette idée? Parlez-en dès maintenant dans vos assemblées, votre milieu de vie, au travail et contactez Alternative socialiste.
Étudiant-e? Contactez Étudiant-e-s socialistes UQAM [etudiants.socialistes@uqam.ca]
Travailleur-euse ? Offensive syndicale est pour vous [http://offensivesyndicale.net/]