Minneapolis : la candidate socialiste arrive deuxième

Le 7 novembre, la campagne Ginger Jentzen a remporté un vote historique dans la course pour le Conseil municipal de Minneapolis. La campagne était axée principalement sur le contrôle des loyers et l’impôt des grandes entreprises et des riches pour le financement des logements abordables et de l’éducation. La campagne sur le terrain a été une des plus soutenue et des plus importantes que Minneapolis n’avait jamais connu. Tandis que la campagne de Socialist Alternative frappait fort en gagnant le plus grand nombre de vote que le parti n’avait jamais obtenu auparavant au premier tour. Si bien que, lors du troisième et dernier tour, SA a perdu par seulement mille voix.

Néanmoins, le résultat fut une victoire majeure pour l’alternative socialiste. Ils ont gagné dans tous les quartier sauf les plus riches quartiers du centre-ville. Le dynamisme sur le terrain s’est traduit en un appui massif de milliers de personnes qui étaient inspirées par les demandes audacieuses qui appelaient à une révolution politique à l’hôtel de ville. Les panneaux rouge et blanc “Vote Ginger Jentzen” avaient été mis sur toutes les rues dans les zones occupées généralement par la classe ouvrière. Le slogan “Not for Sale” sur les pancartes rappelait que, comme dans la campagne de Kshama Sawant, la campagne n’était aucunement financée par les grosses entreprises, mais uniquement par les travailleurs et travailleuses. Et malgré tout, la campagne a ramassé autour de 175000$ avec des dons moyens de seulement 25$. Dans les quartiers autour de l’Université du Minnesota, la participation aux élections a triplé résultant un appui de plus de 50% pour l’option socialiste. Dans les zones riches du centre-ville dominées par de luxueux appartements, le vote est allé majoritairement aux candidats du DFL (Democratic Farmer Labour Party, le parti démocrate au Minnesota). Le vote s’est clairement polarisé en fonction des intérêts de classe.

Le terrain était propice au changement pour cette élection de Minneapolis avec le passage au salaire minimum à 15$ sous le leadership de Ginger et Socialist Alternative avec la campagne 15Now. La campagne s’est construite autour d’une coalition large avec des syndicats, des organisations progressistes et des militants, qui a amené une pression que le maire n’a pas réussi à contrer. La peur s’est exprimée dans l’establishment politique lorsqu’ils se sont rendus compte que leurs efforts pour acheter les élections furent vains. Les socialistes à Minneapolis nous ont prouvé que la situation vécue avec Kshama Sawant à Seattle n’était pas unique à eux : on peut réaliser exactement la même chose ailleurs, parce que la classe ouvrière a soif de projets politiques audacieux. Même si on y accole ouvertement l’étiquette socialiste, les gens ordinaires sont prêts à adhérer à un renouveau politique aussi drastique. Beaucoup de jeunes qui suivaient Bernie Sanders ont eu un intérêt pour Ginger Jentzen, qui venait reprendre le flambeau pour aller plus loin. Les mêmes syndicats qui soutenaient Sanders se sont ralliés à la campagne de Ginger à Minneapolis.

La campagne et la coalition que Socialist Alternative a construit vont jeter les bases d’une lutte pour le transport en commun et le contrôle des loyers à Minneapolis au cours des mois à venir. La campagne de Ginger montre le soutien populaire pour le contrôle des loyers, et cela peut être construit sur la lutte contre les grands promoteurs et leurs tentatives de transformer Minneapolis en un terrain de jeu pour les riches.

Cependant, c’est une progression extrêmement positive, et en même temps, un test pour voir s’ils peuvent résister à la pression des corporations, des grands promoteurs, du parti démocrate et de l’establishment politique. Le mouvement socialiste peut transformer la politique de la ville si elle est connectée à un programme clair, à la mobilisation des travailleurs et travailleuses et à la construction d’une organisation indépendante. 100 ans plus tard, les idées et l’expérience de la révolution d’octobre et du marxisme authentique continuent de vivre, au cœur même de la lutte pour un monde fondé sur la solidarité et la démocratie authentique, libre de la pauvreté, du racisme, de l’oppression nationale, du sexisme et de la destruction de l’environnement. Une nouvelle génération de travailleurs et de travailleuses est en train de perdre sa foi dans ce système capitaliste en faillite et de chercher une alternative. Le socialisme remonte à nouveau!

 

Carlo Mosti
Tiré de l’article “US: Historic vote for Ginger Jentzen campaign in Minneapolis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *