Entrevue avec Ginger Jentzen: «La candidate qui n’est pas à vendre»

Ginger Jentzen est membre de Socialist Alternative et fut organisatrice pour la campagne “15NOW Minneapolis” qui a gagné le 15$/h en juillet 2017. Elle est arrivée 2e durant les élections pour l’Hôtel de Ville de Minneapolis en novembre 2017 avec 44,2% des voix.

Quand as-tu rejoint Alternative socialiste ?

J’ai rejoint durant le mouvement Occupy Wall Street à Minneapolis. Il y avait beaucoup de discussions dans le mouvement pour déterminer sa prochaine étape et Alternative socialiste y défendait la nécessité d’aller dans les communautés pour répondre aux préoccupations des travailleurs·euses.

Quand t’es-tu impliquée dans le mouvement pour le 15$/h ?

J’ai eu la chance de participer au lancement de 15NOW à Seattle peu de temps après l’élection de Kshama Sawant, la première socialiste élue aux États-Unis depuis un siècle, et de participer à cette campagne. Ce fut super éducatif. Seattle est devenu la première grande ville à gagner le 15$/h. 1

Comment la campagne pour le 15$/h a été menée à Minneapolis ?

Nous avons commencé en faisant des tables dans les quartiers populaires pour construire une base sociale dans les communautés et aller chercher des appuis dans différents groupes.

Un sondage avait démontré que 2/3 des répondant·e·s étaient en faveur du 15$/h maintenant. 15NOW Minneapolis est allé défendre cette idée au conseil municipal. Les conseiller·ère·s nous ont gentiment accueillis, mais sans s’y engager sérieusement.

Nous avons donc décidé de lancer une pétition réclamant un référendum. Nous avons recueilli 3 fois le nombre minimal de signatures requis pour un total de plus de 20 000 signatures. Malgré le fait que nous avons respecté toutes les exigences légales, le conseil municipal n’a pas fait de référendum sur la question. Plusieurs centaines de travailleurs·euses ont donc occupé l’Hôtel de Ville de Minneapolis. Nous avons finalement réussi à mettre suffisamment de pression pour que la ville adopte le 15$/h en juillet 2017.

C’est à ce moment que tu as eu l’idée de te présenter aux élections municipales ?

La décision avait été prise quelques mois auparavant. C’était la deuxième fois que Socialist Alternative présentait un candidat à Minneapolis. Ty Moore était arrivé deuxième en 2013 avec 42,07%. Il fut l’un des premiers à mettre de l’avant l’idée du 15$/h dans la ville.

Lors de ma campagne, nous avons mis de l’avant principalement le 15$/h et le logement abordable. La nécessité de résister à Trump et la question du logement sont devenues centrales pour notre mouvement.

Notre stratégie électorale vise la construction d’un mouvement de masse. C’est ce qui nous différencie clairement des autres candidats où certains avaient un discours de gauche près de Bernie Sanders, mais qui ne faisaient rien à l’extérieur des élections. Nous avons également mis de l’avant la question du salaire ouvrier, exactement comme Sawant à Seattle, c’est-à-dire que je ne percevrais pas plus que le salaire moyen d’un·e travailleur.euse. Cette idée était très populaire. Nous avons également pris l’engagement de ne pas prendre d’argent des grandes compagnies comme le font les démocrates. Malgré tout, uniquement avec de petits dons des travailleurs·euses, notre campagne a ramassé plus d’argent que toutes les autres avec 175 000$ de dons.

Nous avons gagné au premier tour, mais j’ai terminé deuxième au second tour avec 44,2%. Cette campagne a eu un important impact et plus d’un an plus tard les gens en parlent toujours. Le mouvement continue et Socialist Alternative à Minneapolis s’implique activement avec d’autres groupes dans une campagne pour le contrôle des loyers.

____________________________________
[1] Pour en apprendre davantage sur cet épisode: 15NOW : LA VICTOIRE DE SEATTLE: Comment les socialistes ont construit un mouvement victorieux?