Le socialisme, un combat juste

Je suis assez chanceux d’avoir le temps et l’énergie pour m’engager dans des formes de mobilisations sociales; je n’avais pas de membre de ma famille malade dont je devais prendre soin, d’enfants à la maison, je n’avais pas deux ou trois emplois juste pour survivre, et je n’ai pas d’handicap. Au cours des années c’était naturel pour moi de me demander pourquoi c’était difficile de changer les choses. Avant, je croyais que tout le monde avait des priorités semblables aux miennes; après tout, qui ne veut pas éliminer la pauvreté? Cependant, en prenant du recul et en comprenant les différentes forces inhérentes à notre système, j’ai été en mesure de remarquer ce qui rendait si difficile la prise au sérieux de nos priorités, celles du peuple.

Je vais l’illustrer avec un exemple. Disons que t’as distribué des pétitions, rencontré d’autres citoyens engagés, marchés dans les rues, et tout le reste. Après tout ce travail, tu as réussi de garantir un repas santé par jour durant la période scolaire, ce qui était le but avoué de ta campagne. Les gens paient des impôts afin de financer cet effort, en tant que société vous avez décidé collectivement que le bénéfice des enfants bien nourris valait le coût.
Alors que pour toi, cela semble être un pas dans la bonne direction, pour les autres, un peu moins. Ces gens ne pensent pas à la société dans laquelle ils aimeraient vivre, ou ce que l’on devrait accomplir collectivement; les entreprises ont une préoccupation, une préoccupation seule; de générer autant de profit que possible. Tous les autres coûts qui ne peuvent pas être reliés à cela seront utilisés par les membres d’une corporation afin de les renvoyer, parce que les coûts qui n’ont pas un retour sur investissement sont gaspillés. Tes actions le sont tout autant, vues d’une autre perspective.

As-tu aidé à élargir leurs marchés? Non, c’est même possible que tu aies laissé filer un marché potentiel en rendant impossible la vente directe à ces enfants. Peut-être que le gouvernement décidera d’augmenter les impôts sur les entreprises afin de financer le programme, des impôts qui drainent les profits de la compagnie. Tu as fait perdre de l’argent à ces entreprises. Comme tu peux le voir, l’obligation de faire de l’argent d’abord et avant tout pervertit la manière dont ces entreprises voient la société.

Tes intérêts et les intérêts entrepreneuriaux sont très différents. Ce qui est plutôt surprenant est le fait que l’on croit avoir autant de chance d’affecter la politique que ces acteurs d’affaires. Je ne sais pas combien d’argent tu as, personnellement, ni combien de personnes tu connais, mais pour réellement changer la manière dont les politiciens font les choses, tu auras besoin d’une bonne quantité de ces ressources. Même là, il est possible que tu ne bénéficies pas directement de ces sacrifices.

Compare ça aux ressources d’une entreprise. Imagine les cinq plus grandes compagnies dans un domaine donné; le pétrole, la pharmaceutique, le transport, la fabrication de vêtements, peu importe. Si ces cinq plus gros joueurs travaillent ensemble, combien de lobbyistes peuvent-ils se payer? Combien de publicités commerciales peuvent-ils acheter? Non seulement ça, mais tandis que tu as quelques amis, ou peut-être quelques centaines de personnes ralliées à ta cause; ils font de l’argent partout dans le monde, et peuvent déplacer ces ressources pour affronter ton gouvernement, ta communauté, ta campagne, tes efforts.

Sentir que le système est présentement configuré pour servir les intérêts de la population, c’est souhaiter soit que la communauté d’affaires ne fera rien, ou sera trop incompétente pour le faire. Il n’y a pas d’argent pour faire gagner ton camp, aucun politicien qui affrontera la machine, aucune quantité de personnes prêtes à marcher dans la rue assez grande pour contrecarrer la puissance brute offerte par les milliards en profit générés à travers la planète. Pas sur le long terme, en tout cas. Si tu es en train de lire ceci et que tu travailles sur un petit but réalisable qui, lorsque réalisé, démontrera que le système fonctionne, je te demanderais d’y repenser. Il peut toujours y avoir plus de coupures dans les impôts, plus de subventions aux entreprises qui n’ont jamais assez d’argent dans leurs comptes. Tes efforts sont presque certainement à l’encontre de leurs profits.

L’autre option est de réellement se rendre au cœur du problème, et de l’empêcher d’empoisonner toutes les autres campagnes sociales sur lesquelles nous travaillons, toi et moi. Nous devons nous lever ensemble et combattre pour quelque chose de mieux que les corporations privées, mieux que les propriétaires et leurs intérêts, mieux que le capitalisme. Nous pensons à des alternatives, en considérant les besoins et les perspectives des autres, mais nous ne pouvons pas y arriver par nous-mêmes. Tout le monde doit s’impliquer, et ça commence avec toi.

Contre la dictature des marchés, une riposte socialiste est nécessaire!
Rejoins Alternative socialiste aujourd’hui!

SPL