Contre les “Fakes News” : Des médias dans l’intérêt du 99%!

Durant le mois de décembre, l’empire médiatique Québécor et ses filiales ont alimenté une fausse nouvelle qui a fait beaucoup de bruit. Les dirigeants de deux mosquées de Montréal auraient fait pression sur un entrepreneur pour qu’il n’y ait aucune femme présente sur son chantier durant des rénovations.

La nouvelle a ensuite été démentie par tout le monde, sauf par le média, TVA, et sa journaliste. Malgré cela, la nouvelle a alimenté les préjugés islamophobes ambiants. Des menaces de mort ont été proférés et le groupe raciste La Meute a manifesté devant la mosquée en question.

Au-delà du manque flagrant d’éthique et de professionnalisme, ce type de nouvelle, vraie ou fausse, exploite les préjugés des gens pour diviser ce qui fait notre force, l’unité de classe entre tous les travailleurs et les travailleuses. L’objectif? Vendre de la copie et assurer des revenus publicitaires. Ce n’est pas un hasard si cette affaire survient durant une période de crise mondiale de l’immigration qui touche aussi le Québec.

Cette crise de l’immigration est créée par l’avidité des classes dominantes qui jugent avantageux de bombarder d’autres pays et de s’en prendre au statut des plus faibles. Ainsi, ils détournent notre attention des suppressions massives d’emplois dans les médias et des coupures dans les services publics. Ces compressions alimentent à leur
tour les pratiques journalistiques discriminatoires.

Pour combattre les mensonges et les préjugés racistes qui ne profitent qu’aux riches, les syndicats, les associations étudiantes et tous les autres groupes de la classe travailleuse doivent combattre l’austérité capitaliste sous toutes ses formes.

Alternative socialiste propose de :

  • Stopper les subventions aux empires médiatiques privés!
  • Créer un média de masse contrôlé par ses employé·e·s qui défend les intérêts du 99%!
  • Lutter pour que les employé·e·s des médias contrôlent la politique éditoriale de manière démocratique, transparente et dans l’intérêt de la classe travailleuse!